l'insertion paysagère

Permis de construire : comment créer l'insertion paysagère nécessaire à l'instruction d'un projet de construction ?

Pour faire en sorte que votre mairie vous accorde votre permis de construire, vous devez lui apporter certains documents obligatoires. Et l’insertion paysagère en fait partie. Il s’agit du document le plus visuel de votre dossier. Plus précisément, c’est une élaboration photographique permettant de visualiser la maquette de votre construction dans le contexte urbain et paysager où elle sera implantée.  L’insertion paysagère peut sembler être une tâche assez difficile et vous avez besoin d’un guide. Propriétaire ou maître d’ouvrage ? Retrouvez ici étape par étape comment créer ce document indispensable à votre projet de construction.

Se mettre à l’aise avec l’outil de travail

À l’heure où la technologie est à la portée de tous, vous n’avez plus besoin du crayon, du papier et d’autres matériels dans ce genre de conception architecturale. Toutes les démarches peuvent s’effectuer si facilement sur un ordinateur. Quoi de mieux pour monter votre demande de permis de construire dans un bref délai tout en bénéficiant de plus de réductions sur vos dépenses ? Cela implique toutefois la maîtrise des outils dédiés à chaque poste de travail proposé.

En effet, créer une insertion paysagère demande primordialement la parfaite manipulation de certains logiciels d’architecture 3D. Actuellement, il existe plusieurs logiciels spécialisés en matière de bâtiments et travaux publics, comme AutoCAD, ArchiCAD, SketchUp, Revit, Edificius, etc. En principe, la méthode de création peut varier pour chacun d’entre eux, mais d’un point de vue analytique, cela se passe généralement de la manière suivante.

Les étapes de la création de l’insertion paysagère

Peu importe le logiciel choisi, créer une insertion paysagère doit passer par les différentes étapes que voici.

Prendre puis importer la photo du terrain de votre construction

La première étape du processus d’insertion paysagère d’un projet architectural consiste à prendre une photo du terrain sur lequel il sera implanté. De préférence, choisissez l’angle de vue où il est facile de retrouver la perspective de la construction. Le procédé se poursuit par l’importation de la photo qui va vous servir d’arrière-plan. Pour ce faire, stockez le fichier dans votre bibliothèque d’images de référence et suivez les instructions indiquées par votre logiciel.

Créer une modélisation 3D de la construction

La deuxième étape peut s’avérer longue et difficile. Le processus de modélisation 3D se déroule lui aussi suivant quelques phases. Cela passe par le paramétrage du projet, la précision du style, la conception de la maquette de la construction, et l’intégration des équipements et des accessoires. Pour un rendu plus proche du réel, vous devez bien ajuster l’éclairage et reproduire les textures. À noter que l’insertion paysagère et la modélisation tridimensionnelle peuvent se faire avec un même logiciel. Dans le cas où vous avez déjà réalisé la modélisation 3D avec un autre logiciel, vous n’avez qu’à l’importer au format IFC (Industry Foundation Classes).

Définir la perspective de la construction

Une fois l’image 3D réalisée, vous devez la glisser sur la feuille du logiciel avec la photo du lieu de construction. C’est à ce stade que vous allez reconstituer la perspective ou les lignes de fuite des objets présents dans la maquette. Pour ce faire, vous pouvez identifier deux plans orthogonaux entre eux sur l’image, puis positionner les fuyantes (lignes de fuite) en faisant attention à la position de la ligne verticale.

Afin de vous assurer de l’exactitude de la perspective du projet, vérifiez la position de la ligne d’horizon et de celle perpendiculaire. Aussi, examinez la position des deux plans en perspective de la boîte de référence.

Lancer le rendu de votre insertion paysagère

Dès que la perspective de la maquette correspond à celle de l’image de l’arrière-plan, vous pouvez lancer un rendu de votre insertion paysagère. Dans ce cadre, paramétrez le niveau de détail souhaité, ajustez la luminosité, les contrastes, les ombres…

Afin d’obtenir un résultat satisfaisant, quelques retouches seront nécessaires. Si vous voyez, par exemple, une partie de la maquette qui déborde des bâtiments voisins, vous n’avez qu’à la masquer. À cette fin, jouez sur la transparence de la construction en 3D dans le but de rendre l’image de fond plus ou moins visible lors du détourage.

Confier la mission à un professionnel

Comme vous pouvez le constater, créer l’insertion paysagère d’une construction se révèle une étape difficile et anxiogène. Heureusement, vous avez un professionnel compétent et fiable à votre disposition, et ce, où que vous soyez en France.

Nous sommes Dr House, un bureau d’architectes inscrit à l’ordre. Nous vous offrons des services et des accompagnements 100 % en ligne. Nos prestations s’effectuent dans un cadre adapté, méthodique et réactif. En outre, nous nous occupons de toutes les démarches relatives à votre dossier d’urbanisme, notamment l’insertion paysagère de votre projet. Nos professionnels vous donnent accès à la construction de vos rêves à seulement 1 % de votre budget initial.

46 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *