modélisation 3D

Image de synthèse 3D d'une construction : comment se passe le processus de modélisation ?

À l’instar du cinéma ou des jeux vidéo, la modélisation tridimensionnelle devient incontournable dans le domaine architectural. Concrètement, l’image de synthèse 3D constitue une solution très innovante permettant une visualisation virtuelle de votre future construction sur un ordinateur. Maître d’ouvrage ou propriétaire souhaitant connaître comment se passe le processus de modélisation 3D ? Retrouvez dans cette rubrique les démarches complètes.

Prendre en main le logiciel et paramétrer le projet

La modélisation 3D de votre bâtiment en construction est un processus rapide donnant accès à une photo-réaliste bien précise. Ce travail impose primordialement la maîtrise d’au moins un des logiciels de conception dédiés, tels que Revit, ArchiCAD, Allplan, Tekla, SketchUp.

Vous disposez d’outils informatiques nécessaires ? Vous pouvez alors commencer par paramétrer les jeux de vues et explorer les différentes représentations de plans, comme le phasage et l’échelle de sortie. Viennent ensuite le choix des unités de travail, le renseignement sur le nord géographique et sur les données altimétriques. Par la suite, vous pouvez configurer les étages du bâtiment.

Mettre au point le style

La deuxième étape qui importe concerne la précision du style. Pour cela, vous devez rassembler un maximum d’indices visuels permettant d’imaginer le rendu recherché et de répondre à vos besoins esthétiques. Il convient à cette fin de créer une banque d’images de référence. Des croquis et un beau moodboard se révèlent indispensables afin de réunir tous les éléments de construction que vous souhaitez donner vie. Les éléments ainsi réunis vous donnent une idée claire sur le style de création et constituent la ligne directrice de votre projet de construction.

Concevoir la trame structurelle de la construction

Une fois arrivé à une idée claire sur la griffe que vous donnerez à votre construction, il est temps de concevoir la maquette de votre maison. Cette étape s’apparente à un montage photo dans un studio, sauf qu’ici elle s’effectue dans un monde virtuel. Pratiquement, elle consiste à mettre au point les éléments d’architecture, notamment les murs, les ouvertures, les dalles et les chapes, les couvertures, les poutres et les poteaux. Elle implique également l’identification de toutes les pièces et la création des escaliers. Dans cette étape, il s’avère indispensable de produire un maillage de terrains 3D simple. De là, vous aurez une photo-réaliste globale de votre bâtiment. Encore quelques étapes et vous aurez un rendu satisfaisant.

Intégrer des équipements et accessoires

Maintenant, vous pouvez ajouter des équipements et des accessoires pour aménager, et surtout, pour embellir la maquette. Pour cela, piochez dans les différentes bibliothèques d’images (bibliothèques internes, externes ou collaboratives) qui sont à votre disposition. Si vous avez déjà le modèle 3D de votre produit, tant mieux, il suffit de les intégrer dans le nouvel environnement tridimensionnel. Sinon, un processus de modélisation basé sur des fichiers techniques 2D est indispensable. Dans tous les cas, veillez à ce que les éléments ajoutés soient conformes à la ligne directrice, tant au niveau de la forme que de la couleur.

Ajuster l’éclairage de la scène

Le processus d’éclairage de la scène se voit comme une étape difficile et qui prend le plus de temps lors de la modélisation 3D. La raison est que le système d’éclairage numérisé se comporte assez différemment de celui du monde réel. Dans ce cadre, vous pouvez choisir entre différentes sources de lumière, comme les spots, les lumières ambiantes, radiales ou parallèles, néons et projecteurs. À noter qu’il n’est possible de créer des scènes virtuelles bien éclairées qu’en procédant par tâtonnements. De plus, les logiciels 3D disposent des préréglages en matière d’éclairage.

Reproduire les textures

La notion de texture désigne un ingrédient miraculeux de l’image de synthèse 3D d’une construction. Elle renvoie à un ensemble de pixels 2D pouvant être appliqué sur une surface 3D pour enrichir le rendu photo-réaliste. Vous pouvez à ce titre utiliser la texture procédurale (définie par un algorithme) ou un tableau de pixels (une image bitmap par exemple).

Même si votre scène présente un meilleur éclairage, elle perd pour autant tout son intérêt si elle affiche des textures irréalistes. À cette fin, il s’avère plus méthodique de recourir à des algorithmes de filtrage ou à des textures préfiltrées pour optimiser la qualité visuelle de votre image de synthèse 3D.

Bref, le processus de modélisation de l’image de synthèse 3D d’une construction s’avère assez difficile. Cela demande plus de temps sur la réalisation, mais aussi des connaissances théoriques et pratiques bien approfondies. C’est pourquoi vous devez solliciter les services d’un professionnel.

Fort de ses expériences, Dr House est un spécialiste de confiance à qui vous pouvez vous adresser pour une modélisation 3D parfaite de votre construction. 100 % en ligne. Nos services vous seront livrés à temps, à un coût relativement raisonnable pour un rendu très impressionnant, exactement comme ce à quoi vous vous attendiez. Optimiser la plus-value de votre bien et améliorer votre bien-être, tels sont nos objectifs !

 

50 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *